Bienvenue sur le site des Études supérieures en muséologie de l’Université du Québec à Montréal. Nous accueillons au sein de notre communauté des étudiant.e.s à la maîtrise professionnelle en muséologie depuis 1987 ainsi que des étudiant.e.s, avec un profil régulier ou international, au doctorat en muséologie, médiation et patrimoine depuis 2005.

Nos programmes multifacultaires ont pour mission une formation holistique, autant théorique que pratique, afin de préparer nos étudiant.e.s, à des carrières d’intervenant.e ou de chercheur.e dans le milieu dynamique des champs muséal et patrimonial. Misant sur le développement d’une pensée critique et réflexive ainsi que sur une sensibilisation aux enjeux éthiques et contemporains de la muséologie, nos étudiant.e.s sont amené.e.s à développer des aptitudes et des savoir-faire ainsi que des méthodologies de recherche et de travail polyvalentes qui leur permettront non seulement d’aborder les problèmes complexes d’un domaine en constante évolution, mais également de contribuer à l’avancement des pratiques et des connaissances fondamentales du milieu culturel, que ce soit dans des musées, des sites patrimoniaux, des centres de recherche, des conseils, des ministères, des galeries, des administrations publiques, des agences, des fonds, etc.

La confiance des professeurs et leur grande implication dans le volet non seulement académique, mais aussi professionnel, est un facteur déterminant de la force du parcours en muséologie. Le support et, surtout, l’intérêt des enseignants ouvrent la voie vers une riche collaboration à long terme. La maîtrise en entier repose sur cet élément-clef : le réseautage. Stage pratique, cours immersifs, colloques, rencontres professionnelles, sorties sur le terrain, tables rondes et emplois étudiants ne sont que quelques preuves de l’implication personnalisée et continuelle des professeurs envers les étudiants en muséologie. Merci!

Sophie Beaulieu Maîtrise en muséologie (2014)

Sophie Beaulieu

Diplômé d’un baccalauréat en « gestion de projets architecturaux », j’ai entrepris le programme de muséologie après avoir obtenu un certificat en « histoire de l’art et muséologie ». Par sa multidisciplinarité, la maîtrise m’a offert la possibilité de développer une pratique propre à mes intérêts, tout en proposant une vision muséale globale fidèle à la réalité actuelle. Combiner architecture et muséologie m’a ainsi donné l’opportunité de m’investir dans la scénographie d’exposition, une pratique de médiation spatiale ayant la capacité de proposer des expériences de visites insolites !

Loïc Maxime Lefebvre Maîtrise en muséologie (2015)

Loïc Maxime Lefebvre

Mon expérience au sein du doctorat international en muséologie, médiation, patrimoine m’a permis de développer des compétences en recherche, mais aussi dans d’autres domaines tout aussi nécessaires au travail universitaire. En effet, cette formation spécialisée invite à chaque étudiant de définir lui-même ce que sera sa formation en fonction de ses besoins. De plus, le profil international permet de prendre conscience des spécificités de chaque pays et d’appréhender les avantages et les difficultés des collaborations internationales. Selon moi, c’est une formation qui peut apporter beaucoup à des étudiants autonomes qui cherche une spécialisation de pointe en muséologie et patrimoine.

Mathieu Dormaels Doctorat en muséologie, médiation et patrimoine (2007-2013)

Mathieu Dormaels

J’ai choisi le programme de muséologie de l’UQAM pour l’excellence de sa formation interdisciplinaire et sa vision hybride nord-américaine/européenne du milieu muséal. L’UQAM fut un lieu de recherche et de réflexion sur les pratiques des musées dans une époque de changements sociaux et technologiques importants. Dans la pratique professionnelle, mes études m’ont permis de me préparer à participer à des projets qui sauront alimenter la curiosité des gens. Je suis enthousiaste de penser que mon travail de muséologue puisse contribuer à l’essor et à la visibilité des artistes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs ainsi qu’à conserver et enrichir l’héritage culturel et collectif québécois.

Joanne Lacoste Maîtrise en muséologie (2014)

Joanne Lacoste

Je suis actuellement candidate au doctorat en muséologie, médiation, patrimoine de l’UQAM. J’ai choisi le programme de muséologie lorsque j’ai effectué un retour aux études, après 10 ans passés dans des institutions culturelles en France. Ce programme intéressant et enrichissant me permet de conjuguer un retour à la recherche avec mon expérience professionnelle. Les séminaires sont très formateurs et m’ont apporté énormément tant au point de vue du contenu que de la méthode de recherche. Je suis entourée également d’autres étudiants avec lesquels les échanges sont passionnants et nous sommes encadrés par une équipe administrative efficace et sympathique.

Véronique Stahn Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine (2014-)

Véronique Stahn

À la suite de ma maîtrise en muséologie à l’UQAM, je souhaitais poursuivre ma réflexion débutée lors de la rédaction du travail dirigé. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de m’inscrire au doctorat en muséologie, médiation et patrimoine. Très à l’écoute, j’apprécie grandement la disponibilité des professeurs pour aiguiller mes recherches et me conseiller de nouvelles lectures. De plus, les possibilités de collaboration sur des projets de recherche me permettent d’acquérir une expérience professionnelle pertinente tout en alimentant mes réflexions personnelles.

Marie-Charlotte Franco Maîtrise en muséologie (2012)
Doctorat en muséologie, médiation et patrimoine (2012 -)

Marie-Charlotte Franco

La maîtrise en muséologie est une expérience formidable. J’ai choisi ce programme après avoir terminé un baccalauréat en histoire pour en apprendre davantage sur la médiation de l’histoire à l’extérieur de l’enseignement. La fonction culturelle des musées est aussi un aspect qui a orienté ma décision. Les cours proposés sont variés et permettent d’explorer des thématiques relatives à plusieurs disciplines. D’un point de vue professionnel, le stage en milieu muséal m’a permis de tester mes compétences et d’explorer le travail derrière les expositions temporaires d’un musée. Les conférences permettent également de rencontrer des professionnels du milieu.

Mélanie Presseau-Dumais Maîtrise en muséologie (2015)

Mélanie Presseau-Dumais

La maîtrise en muséologie de l’UQAM est une formation au sein de laquelle s’établissent des contacts privilégiés avec les professionnels des musées : conservateurs, scénographes, directeurs, muséologues, gestionnaires… Autant de conférenciers qui interviennent, lors des séminaires, sur des contenus en lien direct avec les cours. C’est cet aspect que j’ai beaucoup apprécié au cours de ces deux années, tout comme le stage qui fut un moment important, une période charnière de la maîtrise, conjuguant théorie et pratique.

Barbara Stawik Maîtrise en muséologie (2015)

Barbara Stawik

Au moment où j’ai postulé au programme de doctorat en muséologie, médiation, patrimoine à l’UQM, c’était le seul programme de troisième cycle dédié à la muséologie dans toute l’Amérique du Nord. Étant originaire des États-Unis, j’ai apprécié le fait que ce programme ait une portée internationale. J’ai trouvé également qu’il englobait parfaitement aussi bien les enjeux pratiques que la théorie. Il est clair que le programme et ses diplômés contribueront d’une manière très particulière à l’avenir des musées et de la muséologie.

Sheila Hoffman Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine (2011-2017)

Sheila Hoffman

Diplômée en design de l’environnement, le stage s’est avéré être une étape charnière de ma formation, me permettant d’approfondir mes connaissances dans l’optique de devenir scénographe. Dans un premier temps, je participais au projet de Musée-école, fruit de la collaboration entre l’université et le Centre d’histoire de Montréal, pour lequel les étudiants avaient été invités à élaborer, concevoir et proposer un projet d’exposition autour du thème d’Expo67. Puis, en tant que stagiaire au CHM, je pu mener à bien le travail entamé par ma classe jusqu’à la réalisation de l’exposition Expo Extra !. Faire face aux réalités quotidiennes des institutions muséales, avec la rigueur qu’exige ce milieu, aura été une expérience extrêmement enrichissante.

Lise-Marie Chiret Candidate à la maîtrise en muséologie (2016-2018)

Lise-Marie Chiret

Veille en muséologie

Québec veut classer Saint-Jérôme bien patrimonial Lire la suite

Appel à publication : « L'Art fait scène » Lire la suite

Un Chagall contre un David et deux églises Lire la suite

Radio-Canada: les artefacts iront au Musée de la civilisation Lire la suite

Nos partenaires

  • Université de Montréal
  • Université d'avignon
  • École du Louvre